ERGOTHERAPEUTE DISPOSITIF EXPERIMENTAL TNM

Dans le cadre du dispositif expérimental « TNM » et après réalisation d’une évaluation, proposer au résident un accompagnement personnalisé et spécifique sur son lieu de vie afin de prévenir et gérer les symptômes psycho-comportementaux liés à la démence et améliorer sa qualité de vie.

Cadre d’intervention :
– évaluation initiale, finale et mi-parcours au besoin à l’EHPAD et à domicile.
– Coordination et suivi de 10 à 15 séances individuelles réalisées par l’aide-soignante.

MISSIONS SPECIFIQUES DISPOSITIF TNM

➢ Évaluation des situations de handicap en service et à domicile
– Évaluation des situations de handicap, des limitations d’activités, des incapacités et capacités restantes cognitives, sensorielles, motrices, posturales.
– Analyse de l’influence des techniques d’accompagnement des soignants et des familles sur la participation.
– Identifier les besoins et les attentes liés aux troubles cognitifs et aux troubles du comportement.
– Évaluer l’impact des troubles cognitifs et des troubles du comportement sur l’autonomie, la participation sociale.
– Évaluer les éléments facilitant ou faisant obstacle à l’indépendance et à l’autonomie, liés à la personne et à son environnement humain et matériel.
– Évaluer la charge et les besoins de l’aidant.
– Entretien avec les aidants naturels et professionnels.
– Entretien avec le patient/résident

➢ Proposer un projet d’accompagnement
– Rendre compte par écrit/oral du projet d’accompagnement dans le cadre du dispositif TNM.
– Élaboration un plan individualisé de réadaptation
– Participation au projet personnalisé en équipe pluridisciplinaire

➢ Réadaptation des activités de la vie quotidienne
– Renforcer, stimuler la participation aux activités de vie quotidienne (rééducation, stratégies de compensation, aides techniques, aménagements de l’environnement pendant les temps de toilette, habillage, repas, cuisine, ménage, loisir, moyens de communication).
– Renforcer, stimuler les capacités cognitives restantes, développer les stratégies de compensation lors des activités de la vie quotidienne (aides techniques, modification des activités et de l’environnement, ateliers de stimulation de groupe).
– Accompagner les équipes soignantes dans la prise en charge des activités de la vie quotidienne par des outils de communication, formation, compagnonnage.
– Proposer des modifications des activités en fonction des évaluations initiales.
– Impliquer les aidants professionnels et naturels dans les séances de réadaptation des activités de la vie quotidienne afin de transmettre un relais.

➢ Assurer la formation, le conseil, l’éducation
– Éducation thérapeutique auprès des patients, des aidants professionnels et familiaux (compréhension des situations de handicap, des troubles cognitifs et des symptômes psycho-comportementaux liés à la démence). Formation au choix et utilisation des aides techniques, prévention des troubles posturaux et moteurs.
– Formation des aidants professionnels et familiaux à l’utilisation des outils et techniques d’accompagnement sur la gestion des troubles du comportement.

➢ Pilotage de l’équipe « Traitement Non Médicamenteux » :
– Communiquer auprès des prestataires extérieurs sur l’action de l’équipe TNM
– Organiser les accompagnements, en lien avec l’ASG affectée à l’équipe et le médecin coordonnateur
– Communication orale et écrite des préconisations aux équipes intra et extra EHPAD ainsi qu’aux familles.
– Création, utilisation d’outils de communication, de fiches techniques, fiches résidents…
– Travailler en collaboration avec l’ensemble des équipes soignantes des secteurs concernés dans le cadre d’une approche ciblée des résidents présentant des troubles neurocognitifs majeur avec des symptômes psycho-comportementaux liés à la démence modérés à sévères.
– Réaliser des réunions fréquentes de suivi du dispositif
– Etablir un rapport d’activité annuel et fournir les éléments statistiques
– Participation à des projets de services: réunions lien social, équipement matériel, comité éthique, comité nutrition.
– Assurer l’accueil et l’encadrement pédagogique des étudiants et stagiaires.

➢ Participer à une démarche qualité
– Assurer la continuité des soins, rendre compte de son intervention.
– Assurer une veille professionnelle, appliquer les connaissances actualisées.

MISSIONS SPECIFIQUES EN INTERNE (10% ETP minimum) :

➢ Positionnement, installation des troubles posturaux assis et allongés
– Préconisation, réglage et adaptation des fauteuils roulants.
– Préconisation, réalisation d’aides techniques à la posture.
– Préconisation, réalisation de dispositifs d’aides à la prévention et au traitement des escarres.

➢ Aides techniques
– Préconiser les aides techniques et les aménagements en fonction des évaluations des capacités (aides techniques à la mobilité, l’équilibre, les repas, la toilette, l’habillage, les loisirs, la cognition…)
– Utiliser une procédure d’apprentissage et d’entraînement à l’utilisation.
– Assurer une veille technologique.
– Aménagement de la chambre et des lieux de vie.
– Assurer, en lien avec le magasinier de la structure, le suivi du parc matériel de l’établissement

➢ Réadaptation aux AVQ
– Améliorer, maintenir les schémas moteurs par des techniques de réactivation ergomotrices, des aménagements des aides techniques.
– Rééducation, réadaptation à des stratégies sécuritaires lors des activités de la vie quotidienne (mobilité, transferts, toilette, etc.)

➢ Assurer la formation, le conseil, l’éducation
– Impliquer, former l’entourage professionnel.
– Préparation d’un plan de séances de formation/informations en collaboration avec l’infirmière, l’infirmière coordinatrice, médecin, sur la prévention des escarres.

ENVIRONNEMENT

L’ergothérapeute est placé sous la responsabilité hiérarchique de la direction, du médecin coordonnateur et des cadres soignant.
Il exerce en liaison fonctionnelle avec l’ensemble des professionnels de l’établissement.
Il est en contact avec les familles et les proches.
L’ergothérapeute est en liaison constante avec l’équipe pluridisciplinaire pour la coordination des activités thérapeutiques ; avec le médecin coordonnateur et les cadres pour le fonctionnement et l’organisation des activités mises en place ; avec les partenaires extérieurs dans le cadre de la coordination de l’accompagnement des personnes âgées à domicile ; avec les services économiques, la pharmacie, les cadres de santé, les services soignants, le service restauration, la cuisine, la lingerie, les services techniques.

L’ergothérapeute est également en liaison avec les fournisseurs de matériel médical pour le choix des matériels soumis à la validation de la direction.

HORAIRES
Du lundi au vendredi :
• 10h00 – 17h00

PREREQUIS INDISPENSABLES POUR EXERCER LE METIER
Diplôme d’Etat d’ergothérapeute

LES SAVOIR-FAIRE REQUIS DU METIER

– Transférer un savoir-faire, une pratique professionnelle
– Travailler en équipe / en réseau
– Organiser le fonctionnement d’une équipe
– Utiliser des matériels, des outils de diagnostic, de travail ou/et de contrôle spécifiques
– Faire preuve de rigueur

Cette fiche peut en cas de besoin être adaptée aux évolutions de la structure, aux normes et aux règlementations. En aucun cas, elle ne peut être considérée comme exhaustive.

  • CDD
  • LE BOUSCAT
  • 33110
  • 33
  • 01/09/2021
  • Temps plein
  • EHPAD LES BALCONS DE TIVOLI
  • mgarcia@lesbalconsdetivoli.com