Ergothérapeutes en psychiatrie en France : Avec l’arrivée des modèles conceptuels spécifiques à la profession, quelle évolution pour leur identité professionnelle ?

En France, l’ergothérapie en psychiatrie est souvent associée à un objectif récréatif. La persistance de cette image péjorative de la profession peut avoir un impact sur l’identité professionnelle des ergothérapeutes. Qu’en est-il aujourd’hui ? But. Cette étude cherche à savoir si l’utilisation d’un modèle conceptuel spécifique à l’ergothérapie peut constituer un moyen pour une meilleure connaissance et reconnaissance de la profession par les autres professionnels. Méthode. A l’aide d’un questionnaire, 22 ergothérapeutes exerçant en psychiatrie adulte en France ont été interrogés sur leur pratique et leur vécu avec l’intégration des modèles conceptuels. Résultats. L’image péjorative de l’ergothérapie reste tenace. Les ergothérapeutes ressentent ce manque de (re)connaissance de leur profession dans leur pratique. Les modèles conceptuels peuvent être un outil pour favoriser cette (re)connaissance mais les ergothérapeutes formés restent minoritaires. Et ce pour plusieurs raisons. Conclusion. Tout d’abord, les poids de l’institution restent un frein dans l’intégration des modèles. Puis la méconnaissance des modèles par les ergothérapeutes eux-mêmes est un argument cité de leur non-application. Enfin pour la plupart d’entre eux, les modèles n’étaient pas enseignés à l’époque de leur formation initiale ou sinon mentionnés très succinctement.

  • SLMYNARCZYK Gaëlle
  • 2020
  • psychiatrie ergothérapeutes identité professionnelle modèles conceptuels
  • psychiatry occupational therapists professional identity conceptual model
  • In France, occupational therapy in psychiatry is often associated with a recreational objective. The persistence of this pejorative image of the profession can have an impact on the professional identity of OT. What is the situation today? Goal. The main objective of this study is to analyse if to use of a specific conceptual model specific could be a means for better knowledge and recognition of the profession by other professionals. Method. Using a questionnaire, 22 OT practising in adult psychiatry in France were questioned about their practice and their experiences with the integration of conceptual models. Results. The pejorative image of occupational therapy remains tenacious. OT feel this lack of knowledge and recognition of their profession in their practice. Conceptual models can be a tool to promote this knowledge and recognition, but trained OT are still in the minority. There are several reasons for this. Conclusion. First of all, the weight of the institution remains a brake in the integration of models. Secondly, the lack of knowledge of the models by OT themselves is a cited argument for their non-application. Finally, for most of them the models were not taught at the time of their initial training or otherwise mentioned very briefly.

  • IFE ADERE
  • SMLYNARCZYK Gaëlle-8984db14