ERGOTHERAPIE PREVENTIVE ET AUTONOMIE DES PERSONNES AGEES Une opportunité de développement pour la profession d’ergothérapeute ?

Alors que la prévention primaire et secondaire de la perte d’autonomie chez les personnes âgées constitue un sujet majeur de santé publique en France, les ergothérapeutes malgré leurs compétences et leurs expériences, ne jouent qu’un rôle limité en la matière. Une telle orientation est en effet complexe à mettre en oeuvre du fait de nombreuses résistances au changement, individuelles et systémiques. Dans ce contexte, j’ai recherché quel serait le dispositif « idéal » pour permettre un développement et une reconnaissance de la profession d’ergothérapeute dans ce domaine. J’ai adressé un sondage aux principaux acteurs concernés et les résultats confirment un large consensus sur l’intérêt de l’approche ergothérapique et sur la complémentarité des dispositifs existants d’Education Thérapeutique du Patient et LifeStyle Redesign®. Un débat demeure sur les critères d’évaluation du dispositif, illustrant une différence de culture entre « opérationnels » et « gestionnaires », cette ligne de partage traversant parfaitement la profession des ergothérapeutes. Ceux-ci pourraient tirer profit de leur démarche holistique et de leur positionnement original pour créer, au coeur et non plus aux marges des enjeux sanitaires, sociaux et territoriaux, les passerelles nécessaires à la mise en oeuvre d’un dispositif efficace de prévention pour les personnes âgées.

  • Brigitte MILLOUR
  • 2020
  • autonomie prévention primaire et secondaire personnes âgées dispositif de prévention profession ergothérapeute
  • autonomy primary and secondary prevention elderly prevention program occupational therapist profession
  • While primary and secondary prevention of loss of autonomy in the elderly is a major public health issue in France, occupational therapists, despite their skills and experience, play only a limited role in this area. Such an orientation is indeed complex to implement due to numerous resistances to change, individual and systemic. In this context, I researched what would be the best prevention program to enable the development and recognition of the profession of occupational therapist in this area. I sent a survey to the main stakeholders and the results confirm a broad consensus on the value of an occupational therapy approach and the complementarity of Education Thérapeutique du Patient and LifeStyle Redesign® programs. A debate remains on the evaluation criteria of the system, illustrating a cultural difference between "operational" and "managers", this dividing line crossing perfectly the profession of occupational therapists. These could take advantage of their holistic approach and their unique positioning to create, at the heart and no longer at the margins of health, social and territorial issues, the bridges necessary to implement an effective prevention program for the elderly.

  • IFE ADERE
  • MILLOUR Brigitte-5ccad3cc