Le bien-être psychologique des personnes victimes d’un Accident Vasculaire Cérébral : Utilisation de la Programmation Neuro-Linguistique pour favoriser la perception environnementale

Contexte et Objectif: En France, l’Accident Vasculaire Cérébral représente aujourd’hui un enjeu de santé publique, on estime à 750 000 le nombre de personnes vivant avec des séquelles liées au traumatisme, notamment leur bien-être psychologique est altéré. Ces individus suivent un parcours de soins dans lequel ils sont accompagnés par une équipe pluridisciplinaire, et notamment par des ergothérapeutes. Cette étude questionne les expériences professionnelles de ces derniers, plus particulièrement leur premier moyen thérapeutique, la communication. Cette recherche vise à établir une probable relation entre deux variables, « l’utilisation de l’outil Programmation Neuro-Linguistique (PNL)» comme méthode de communication et le « processus perceptif » considérant les interactions du patient avec son environnement.
Méthode : C’est une recherche qualitative, qui se base sur une démarche hypothético-déductive. Trois ergothérapeutes volontaires sont interviewées, elles disposent d’une formation certifiée en PNL et ont accompagné des patients victimes d’un accident vasculaire cérébral au cours de leur carrière. Les entretiens sont semi-directifs et se déroulent sur une vingtaine de minutes. Les participantes répondent à 10 questions prédéfinies. Les échanges se font par téléphone et ils sont enregistrés afin de pouvoir traiter les informations recueillies.
Résultats : L’utilisation d’une méthode de communication comme la PNL par un ergothérapeute, améliore les processus perceptifs des patients et donc leurs interactions avec le milieu environnant.
Conclusion : En tant que professionnel médical, il apparait alors nécessaire d’analyser sa propre communication pour s’adapter à celle du patient. Cette démarche améliore d’abord la relation thérapeutique, puis la récupération donc l’autonomie, ce qui favorise un meilleur état de bien-être chez le patient post AVC.

  • YOANN BOURNIQUE
  • 2019
  • Accident Vasculaire Cérébral – Ergothérapeute – Communication – Programmation NeuroLinguistique – Processus perceptif
  • Stroke - Occupational Therapist - Communication - NeuroLinguistic Programming - Perceptual Process
  • Background and Purpose : In France, stroke is now a public health issue, with an estimated 750,000 people living with trauma-related sequelae, their well-being, particularly psychological, is impaired.. These individuals follow a care pathway in which they are accompanied by a multidisciplinary team, including occupational therapists (OTs). This study questions the professional experiences of OTs, especially their first therapeutic means, communication. Researchers want to establish a probable relationship between two variables, "the use of the Neuro-Linguistic Programming Tool (NLP)" as a method of communication and the "perceptual process" focusing on the patient's interactions with his environment.
    Methods : The research is qualitative and based on a hypothetico-deductive approach. Three NLP-certified OT volunteers, who accompagnied stroke patients throughout their careers, are interviewed. The interviews are semi-structured and they last about 20 minutes. Participants answer 10 predefined questions. Exchanges are carried out by telephone and recorded in order to process the information collected.
    Results : The use of a communication method such as NLP by an occupational therapist improves the perceptual processes of patients and their interactions with the environment.
    Conclusions : As a medical professional, it appears necessary to analyze one’s own communication to adapt to that of the patient. This approach firstly improves the therapeutic relationship, followed by the recovery and therefore autonomy, which promotes a better state of well-being in the post-stroke patient.

  • IFE – IFPVPS (PACA)