L’EVALUATION DANS L’ACTIVITE – En quoi l’activité pourrait-elle servir à l’ergothérapeute pour l’évaluation du patient souffrant de schizophrénie ?

En France, l’évaluation en psychiatrie varie selon les modèles utilisés. Dans le modèle psychodynamique, l’observation clinique est le moyen principal d’évaluation. L’activité est au coeur du métier d’ergothérapeute.
Ce mémoire vise à déterminer en quoi l’activité peut servir à l’évaluation en ergothérapie. Cinq ergothérapeutes ont été interrogés par le biais d’entretiens semi-directifs pour tenter de répondre à cette question via leur pratique. Les résultats de cette enquête mettent en avant que l’expérience de l’ergothérapeute et son rapport à l’activité viennent teinter son utilisation dans l’évaluation. Le contexte vient également influencer la pratique se répercutant sur l’activité et l’évaluation. En outre, la situation d’activité peut servir à l’ergothérapeute pour l’évaluation
du patient atteint de schizophrénie pour adapter au mieux son suivi en ergothérapie en milieu psychiatrique intra-hospitalier. Les résultats permettent également de s’interroger sur l’impact du statut du patient dans l’évaluation.

  • CLAIRE FORNARA
  • 2015
  • évaluation - activité - modèle psychodynamique - ergothérapie – observation
  • evaluation - activity – psychodynamique model – occupational therapy - obsevation
  • In France, psychiatric evaluation made by occupational therapists varies, depending on the models used. Observation is the core means of assessment of the psychodynamic model. And Activity is the very tool of occupational therapists. This thesis aims at pinpointing how activity can help therapists to evaluate. Five occupational therapists were interviewed through phone-calls, answering semi-directive questions in the light of their practice. The results of this survey highlighted the fact that the occupational therapist's experience and feeling about the activity both color observations in the evaluation. The practice is indeed influenced by the context, echoing on both activity and evaluation.
    Besides, within hospital psychiatric environment, evaluating schizophrenic patients through activity can really be fruitful to better adapt the therapy. This study is also an opportunity to investigate the potential impact of the patient’s status during the evaluation process.

  • ADERE (Ile-de-France)