Personnes présentant des troubles psychotiques et insertion professionnelle : la pratique de l’ergothérapeute en dispositifs de soutien à l’emploi.

Les dispositifs de soutien à l’emploi peuvent permettre une insertion en milieu ordinaire de
travail pour les personnes présentant des troubles psychotiques. L’accompagnement est réalisé
vers l’emploi puis dans l’emploi. Les ergothérapeutes travaillant au sein de ces dispositifs
peuvent être nommés jobcoachs ou référents en emploi. L’objectif de cette étude est
d’explorer les différentes pratiques des ergothérapeutes au sein de ces dispositifs, et plus
particulièrement leur accompagnement au sein de l’occupation de travail et des activités ayant
un impact sur celle-ci, pour les personnes présentant des troubles psychotiques. Pour cela,
quatre entretiens semi-directifs ont été réalisés. Les ergothérapeutes interrogés ont des rôles
propres au sein des dispositifs de soutien à l’emploi, qui semblent en accord avec les
compétences de ce professionnel. Ils accompagnent les personnes dans des occupations ayant
un impact sur le travail en amont de l’insertion professionnelle, en entreprise ou lors d’ateliers
groupaux, en fonction des structures. Les ergothérapeutes interrogés n’accompagnent pas
dans les activités quotidiennes telles que les soins personnels et les loisirs, malgré l’impact
que pourraient avoir ces activités sur le travail pour les personnes présentant des troubles
psychotiques. Ainsi, les ergothérapeutes interrogés n’accompagnent pas dans toutes les
sphères occupationnelles, pouvant impactées l’occupation de travail.

  • Romane OGIER
  • 2020
  • ergothérapie soutien à l’emploi psychoses insertion professionnelle milieu ordinaire de travail
  • occupational therapistsupported employment psychosis vocational integration ordinary working environnement
  • Supported employment devices can provide integration into the ordinary workplace for people
    with psychotic disorders. The support is given on the way to employment and then in
    employment. Occupational therapists working in these systems can be called jobcoachs or
    employment referrals. The aim of this study is to explore the different practices of
    occupational therapists within these systems, and more specifically their support in the work
    occupation and the activities that have an impact on it, for people with psychotic disorders.
    For this research, four semi-directive interviews were conducted. The occupational therapists
    interviewed have their own roles within the employment support devices, which seem to be in
    line with the skills of this professional. They support people in occupations that have an
    impact on work prior to professional integration, in the workplace or during group sessions,
    depending on the structure. The occupational therapists interviewed do not provide support in
    daily activities such as personal care and leisure, even though these activities could have an
    impact on work for people with psychotic disorders. Thus, the occupational therapists
    interviewed do not provide support in all occupational areas that may have an impact on the
    workoccupation.

  • IFE ADERE
  • OGIER Romane-71b700b0