Recommandations

recommandations aux auteurs

La revue

Accéder à la revue numérique ergOThérapies

Recommandations techniques aux auteurs

Vous pouvez télécharger les Recommandations aux auteurs complètes.

À la soumission de leur article, les auteurs doivent annoncer au comité de rédaction dans quelle catégorie d’article ils souhaitent le positionner. Les auteurs sont priés de se conformer aux règles de présentation de la catégorie d’article souhaitée, définies par la revue, et de vérifier si tous les éléments demandés ci-dessous sont présents lors de l’envoi à la rédaction.

I. Recommandations en fonction de la catégorie d’article

Catégorie d’article

Résumé

Mots-clés

Nombre de mots maximum (hors bibliographie)

Nombre  de références bibliographiques minimum

Tableaux et/ou figures

Plan défini

Article scientifique original

Oui – 250 mots maximum

4 à 6

4500 mots maximum

20 références minimum

Pas de limite

Oui

Revue de littérature


Oui - 250 mots maximum

4 à 6

5500 mots maximum

30 références minimum

Pas de limite

Oui

Articles de pratique professionnelle ou d'opinion

Oui - 250 mots maximum

4 à 6

4500 mots maximum

10 références minimum

Pas de limite

Oui

Articles courts

Possible

Possibles

1200 mots maximum

Pas de minimum

1 ou 2

Oui

Fiches de lecture

Non requis

Non requis

1200 mots maximum

Pas de minimum

1 visuel de l'ouvrage

Oui

Fiche méthodologiques

Non requis

Non requis

1200 mots maximum

Pas de minimum

1 ou 2

Non

En fonction de la catégorie choisie, l’article devra suivre le plan suivant :

Articles scientifiques originaux/revues de littérature

  • TITRE.
  • RÉSUMÉ/MOTS-CLÉS.
  • INTRODUCTION. L’introduction présente le contexte de l’article, la revue de littérature réalisée et la problématique soulevée. Les hypothèses de recherche et l’objectif de l’étude sont portés.
  • MÉTHODES. La méthodologie utilisée est décrite (matériel utilisé, méthode d’investigation, statistiques utilisées).
  • RÉSULTATS. Les résultats sont énoncés de manière claire et concise. L’utilisation de tableaux et/ou de figures sont recommandés.
  • DISCUSSION. Les résultats sont discutés en fonction de la littérature. Les limites de l’étude sont présentées.
  • CONCLUSION.
  • REMERCIEMENTS.
  • RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES.

Articles de pratiques professionnelles ou d’opinion

  • TITRE.
  • RÉSUMÉ/MOTS-CLÉS.
  • INTRODUCTION. L’introduction présente la problématique de terrain rencontrée ou la mise en place d’une nouvelle modalité d’évaluation, de traitement thérapeutique, d’accompagnement… L’objectif de l’article est indiqué.
  • SITUATION ET CONTEXTE. Le contexte de l’article est décrit : domaine d’exercice, structure de travail, spécificités, population accueillie… rôle de l’ergothérapeute.
  • Identification du problème. La situation (ou le contexte) qui pose question est décrite (l’auteur peut s’appuyer sur une étude de cas)/Cette situation doit aboutir à un questionnement (problématisation).
  • Compréhension théorique du problème. La revue de littérature est décrite. Elle fait référence à différentes théories/modèles/recherches… qui peuvent éclairer la question. Une synthèse de ces éléments théoriques est effectuée.
  • INTERVENTION.
  • Élaboration de l’intervention. Les objectifs de cette intervention sont décrits (pour quoi ? pourquoi ?). Les grandes lignes de l’organisation sont énoncées (méthodologie/comment ?)
  • Expérimentation. Description et évaluation de l’intervention sont présentées (de quoi s’agit-il ? avant/après/à distance de l’intervention) (peut s’appuyer sur une étude de cas)
  • ANALYSE ET DISCUSSION. L’impact et les implications de l’intervention sont discutés (peut s’appuyer sur une étude de cas)/L’intérêt et les limites de l’intervention sont présentés.
  • CONCLUSION. Les apports de cette expérience, l’ouverture vers d’autres contextes et domaines sont énoncés.
  • RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES.

Articles courts

  • TITRE.
  • MOTS-CLÉS.
  • INTRODUCTION. L’introduction présente le contexte de l’article en relation avec la littérature.
  • MÉTHODES/ACTIONS MENÉES. Les objectifs et les modalités de l’intervention sont décrits.
  • RÉSULTATS. Les résultats de l’intervention sont décrits.
  • DISCUSSION. L’impact et les implications de l’intervention sont discutés.
  • CONCLUSION. Les apports de cette expérience, l’ouverture vers d’autres contextes et domaines sont énoncés.
  • RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES.

Fiches de lecture

  • TITRE DE L’OUVRAGE présenté et références bibliographiques exactes (éventuellement visuel de la 1re de couverture).
  • PRÉSENTATION DU OU DES AUTEURS.
  • PRÉSENTATION DE L’OUVRAGE.
  • COMMENTAIRE SUR LE CONTENU/INTÉRÊT POUR LES ERGOTHÉRAPEUTES.
  • CONCLUSION.

II. Recommandations communes à toutes les catégories d’articles

Le texte est saisi en Times New Roman, corps 12, interligne simple. Les majuscules ne sont utilisées que pour les sigles et les titres principaux. Les soulignements et tabulations ne doivent pas être utilisés. L’italique et le gras sont autorisés dans le texte ; il est notamment d’usage d’utiliser l’italique pour les mots d’origine étrangère et les titres de livres. Les parenthèses et les « listes à puces » doivent être évitées. Les pages des articles doivent être numérotées.

La première fois qu’un sigle apparaît, il doit être indiqué en toutes lettres avec une majuscule au début du premier mot, puis le sigle est mentionné entre parenthèses. Ex : Association nationale française des ergothérapeutes (ANFE).

Les notes de bas de page sont autorisées dans le texte de l’article et dans les annexes, mais pas dans les résumés, les mots-clés ni les références bibliographiques.

Présentation de la page de titre

Cette page comprend : les prénom et nom de chaque auteur, leur fonction et/ou qualité, leurs coordonnées professionnelles ; le nom souligné, l’adresse, le numéro de téléphone et l’adresse de courrier électronique de celui à qui la correspondance relative au manuscrit sera adressée. Le premier auteur cité est le principal contributeur, le nom des autres auteurs est porté en fonction de leur participation décroissante à l’article. Le titre doit figurer en français, et en anglais si possible.

Présentation des résumés (si requis)

Le texte est précédé d’un résumé en français (et si possible en anglais) de 250 mots maximum, reprenant le plan de l’écrit.

Présentation des mots-clés (si requis)

6 mots-clés maximum (en français, et si possible en anglais). Si l’article traite de l’ergothérapie, le terme Ergothérapie doit y figurer.

Présentation des titres de paragraphes

Les titres de paragraphes, s’il y en a, ne doivent pas être numérotés mais doivent respecter la police de l’exemple suivant :

    • Titre principal : GRAS MAJUSCULE
    • Sous-titre suivant : Gras minuscule
    • Sous sous-titre : Italique simple

Présentation des figures et/ou tableaux

Le texte sera plus agréable à lire s’il est accompagné de tableaux ou de figures (schémas, illustrations ou photos).

Ils comportent une légende et sont numérotés (ex : Figure 1 : Orthèse d’extension du pouce ; Tableau 1 : moyennes (écart-types des scores au Test Box and Blocks). Dans le texte, une figure ou un tableau sera signalé par les mentions suivantes : (fig. 1) ou (tableau 1) selon le cas.

Les photographies sont envoyées en format numérique (jpeg, png, tiff), en fichier séparé de l’article. Elles sont légendées (doivent comporter un titre) et sont citées dans le corps de l’article. L’anonymat des personnes figurant sur les photos doit être respecté. Pour toute photo, indiquez le crédit photographique ou l’auteur de la photo. Toute image ou photographie proposée dans l’article ne pourra être publiée qu’avec l’autorisation écrite de l’éditeur original (image) et/ou de la personne photographiée (photo).

Références bibliographiques

Les références bibliographiques suivent la présentation proposée par la 7e édition du Publication Manual de l’American Psychological Association (APA), à savoir :

    • Dans le corps du texte :

Les articles ou ouvrages auxquels il est fait référence dans le texte sont indiqués dans le corps du texte, par le nom de l’auteur et l’année de publication entre parenthèses (ex : Morin, 1990). Pour une citation, on ajoutera la ou les pages (ex : Morin, 1990, p. 2 ou p. 134-135). Si plusieurs articles ou ouvrages d’un même auteur publiés la même année sont cités, on ajoutera a, b, c, etc. après l’année de publication. Les noms des auteurs sont mentionnés jusqu’à deux. Au-delà on utilisera la mention et al.

    • Pour la bibliographie finale :

Les références intégrales seront listées en fin d’article dans une section « Références bibliographiques ». Toute référence citée en fin d’article doit apparaître dans le texte. Les titres des revues doivent être cités en toutes lettres. Si le doi existe, il doit être mentionné.

La liste de références est présentée par ordre alphabétique de noms d’auteurs, sans distinction de catégories, mais avec une présentation propre à chaque type de référence .

    • Les références non citées dans le texte sont portées après les références bibliographiques sous les mentions : « Ressources Internet » (pour les références propres au web) et « Références complémentaires » (articles et ouvrages pour aller plus loin). Leur nombre est limité et ne doit pas dépasser 25 % des références citées dans le texte de l’article.

L’utilisation d’un logiciel de gestion de références bibliographiques de type Zotero, Mendeley, Endnote est recommandée.

Processus de soumission et de review

À la soumission de leur article, les auteurs doivent annoncer au comité de rédaction dans quelle catégorie d’article ils souhaitent positionner leur article. Le comité de rédaction se réserve le droit de modifier la catégorie d’article dans laquelle l’auteur a souhaité positionner son article. Dans ce cas, l’auteur est prévenu par le comité de rédaction avant que le processus de relecture soit entamé.

Dans un premier temps, l’article soumis est expertisé par le comité de rédaction qui vérifie la conformité de l’article aux recommandations aux auteurs et qui statue sur l’intérêt de publication de l’article en regard de la ligne éditoriale. Dans un deuxième temps, l’article anonymisé est envoyé pour correction à deux relecteurs indépendants sélectionnés en fonction de leur expertise sur la thématique abordée dans l’article. Ces deux relecteurs restent anonymes pour les auteurs. Des modifications plus ou moins importantes peuvent être suggérées par ces deux relecteurs. Ces suggestions doivent être prises en compte par les auteurs dans leurs nouvelles versions d’articles ou, si elles ne sont pas prises en compte, doivent être discutées et argumentées. Les relecteurs se positionnent sur la décision de publication de l’article. Plusieurs allers-retours entre auteurs et relecteurs sont possibles. Après le processus de relecture, le comité de rédaction statue sur la publication définitive ou non de l’article. En aucun cas la revue n’est engagée vis-à-vis des auteurs des manuscrits qui lui sont adressés avant cette décision définitive.

Pour chaque publication d’article original, les auteurs cèdent leurs droits à l’ANFE : tous les auteurs de l’article doivent signer une autorisation de publication avant la parution de l’article.

Si l’article a déjà été publié ou s’il a été soumis à publication dans une autre revue, il devra être accompagné d’un écrit émanant de la revue en question : celle-ci doit expressément autoriser sa republication, expliciter ses conditions et mentionner la référence bibliographique exacte de la précédente publication.

Toute proposition d’article est adressée en un exemplaire informatique (par courriel), accompagné des photos d’identité des auteurs, à la rédaction de la revue : Sarah Béguin, revue.secretariat@anfe.fr.

Pour tout article publié, chaque auteur reçoit deux exemplaires de la revue.

Avertissement sur le contexte d’expérimentation / Loi Jardé

La « loi Jardé » stipule que si l’expérimentation (questionnaires, entretiens, partie expérimentale) risque de changer le comportement des patients dans la thérapeutique qu’ils ont actuellement, alors ce peut être pour eux une perte de chance – dans ce cas, l’auteur doit demander à un CPP (Comité de protection des personnes) l’autorisation de mener cette expérimentation. Ceci doit être signalé dans l’article. La secrétaire de rédaction doit par ailleurs demander à l’atueur la copie de l’autorisation du CPP (non diffusée).

Pour plus d’informations, vous pouvez télécharger l’article de Pouplin, Chaillot et Chavoix (2019) sur la loi Jardé.

Politique sur les conflits d’intérêts, les droits de l'homme et des animaux et le consentement éclairé

Pour chaque article soumis, les auteurs doivent déclarer leurs liens d’intérêts lors de la soumission, par exemple en fin d’article. En particulier, pour tout article scientifique présenté, il est nécessaire de préciser que les collaborations établies n’invalident pas les résultats présentés et n’interfèrent pas avec l’objectivité de l’article.

Si le travail implique l’utilisation de sujets humains, l’auteur doit s’assurer que le travail décrit a été effectué conformément au Code de déontologie de l’Association médicale mondiale (Déclaration d’Helsinki) pour les expériences impliquant des humains.

Les auteurs doivent inclure une déclaration dans le manuscrit selon laquelle un consentement éclairé a été obtenu pour l’expérimentation sur des sujets humains. Les droits à la vie privée des sujets humains doivent toujours être respectés.

(suite à écrire)