Approche ergothérapique dans la prévention du syndrome d’épuisement professionnel chez les soignants en oncologie

Contexte : Le travail est un des fondements de l’activité humaine, permettant la satisfaction de ses besoins. Aujourd’hui, dans notre société en perpétuelle évolution où le travail est sans cesse réinventé, on constate un épuisement professionnel accru à tel point qu’on parle de burn-out. Ce problème est au coeur d’une politique de santé publique et pourtant, ce sont les professionnels de santé qui sont les plus touchés. Hypothèse de recherche : Plus le niveau d’épuisement professionnel chez le soignant est important, plus son niveau d’équilibre de vie est faible. Méthode : Afin de vérifier un lien entre ces deux concepts, deux questionnaires ont été transmis auprès de 18 soignants en oncologie pour récolter des données quantitatives. Deux entretiens ont été menés pour identifier les facteurs de risque d’épuisement professionnel, souligner l’influence du travail sur l’ensemble des occupations des soignants de manière qualitative. Résultats : L’hypothèse de recherche a été validé grâce à l’utilisation du MBI et de l’IEV. A travers le discours des soignants interrogés, des facteurs de risque ont été identifiés liés aux conditions et à la quantité de travail, à la discipline, et la perception de leur équilibre de vie a été recueillie subjectivement. Conclusion : Les données recueillies à travers l’étude expérimentale ont mis en évidence plusieurs facteurs de risques du burn-out et donc, des pistes d’actions potentielles sur lesquelles agir. Un guide de recommandations de bonnes pratiques a pu être élaborée. Les bénéfices de l’approche ergothérapie dans la prévention du burn-out ont été soulignés pour montrer le rôle de l’ergothérapeute en tant qu’acteur de la santé et de la sécurité au travail.

  • MARINE BORIE
  • 2020
  • syndrome d’épuisement professionnel, équilibre de vie, soignants, prévention,santé et sécurité au travail, ergothérapie, oncologie
  • burn-out, life balance, healthcare professional, prevention, health and safety at work, occupational therapy, oncology
  • Context : Work is one fundament’s human activity, permitting to respond of his needs. Today, in our society in constant change, the work is endlessly reinvented and we notice an improvement of burn-out. This problem is a central component of public health politics. However, the healthcare professionals are especially affected by burn-out. Research hypothesis : More the level of burn-out from a healthcare professional is high, more the level of life balance is small. Method : In order to verify a link between these two concepts, two questionnaires were sent to 18 oncology caregivers to collect quantitative data. Two interviews were conducted to identify risk factors for burn-out and to highlight the influence of work on all caregiver's occupations in a qualitative manner. Results : The research hypothesis was validated through the use of MBI and LBI. Through the discourse of the healthcare professionals interviewed, risk factors were identified related to the conditions and quantity of work, discipline, and the perception of their life balance was collected subjectively. Conclusion : The data collected through the experimental study highlighted the risk factors of burn-out and therefore, potential courses of action on which to act. A guide of recommendations for good practices was drawn up. The benefits of the occupational therapy approach in the prevention of burn-out were emphasized to show the role of the occupational therapist as a player in occupational health and safety.

  • IFE de Toulouse