L’ANFE en partenariat avec le SIFEF (Syndicat des Instituts de Formation en Ergothérapie Français) et l’UNAEE (Union Nationale des Associations d’Etudiants en Ergothérapie) a mis en place une base de données des mémoires des étudiants en ergothérapie de France. Les recherches peuvent s’effectuer par le titre, l’auteur, la date et également des mots clés. Cette base de données est enrichie chaque année avec l’ensemble des mémoires ayant obtenus une note au moins égale à 15/20.

Pour commencer votre recherche, vous pouvez indiquer soit :

  • Titre du mémoire
  • Prénom et/ou Nom de l’auteur
  • Année de parution (Ex: 2020)
  • Mots clés
  • IFE d’origine
  • Adaptation des jeux vidéo par l’ergothérapeute comme élément favorisant l’inclusion sociale des personnes tétraparétiques

    Les jeux vidéo sont aujourd’hui une activité de loisirs très pratiquée. Pourtant, faute d’une bonne accessibilité, les personnes en situation de handicap y ont difficilement accès entravant leur inclusion dans les groupes de joueurs. Bien que des solutions soient apparues ces dernières années, le jeu vidéo reste un domaine peu adapté où la profession d’ergothérapeute pourrait intervenir mais est peu présente actuellement. Cette recherche constitue un premier travail scientifique questionnant la pratique de l’ergothérapeute dans l’adaptation des jeux vidéo afin de favoriser l’inclusion sociale des personnes tétraparétiques dans ce monde. Pour ce faire, neuf entretiens semi-directifs ont été menés auprès de trois personnes tétraparétiques joueuses, trois ergothérapeutes et trois autres professionnels ayant pris part à des projets d’adaptation divers. Ces entretiens ont mis en lumière les différentes compétences que l’ergothérapeute utilise ainsi que les rôles qu’il revêt dans les projets d’adaptation. De plus, les trois populations ont confirmé l’intérêt de...
  • Ergothérapeutes en psychiatrie en France : Avec l’arrivée des modèles conceptuels spécifiques à la profession, quelle évolution pour leur identité professionnelle ?

    En France, l’ergothérapie en psychiatrie est souvent associée à un objectif récréatif. La persistance de cette image péjorative de la profession peut avoir un impact sur l’identité professionnelle des ergothérapeutes. Qu’en est-il aujourd’hui ? But. Cette étude cherche à savoir si l’utilisation d’un modèle conceptuel spécifique à l’ergothérapie peut constituer un moyen pour une meilleure connaissance et reconnaissance de la profession par les autres professionnels. Méthode. A l’aide d’un questionnaire, 22 ergothérapeutes exerçant en psychiatrie adulte en France ont été interrogés sur leur pratique et leur vécu avec l’intégration des modèles conceptuels. Résultats. L’image péjorative de l’ergothérapie reste tenace. Les ergothérapeutes ressentent ce manque de (re)connaissance de leur profession dans leur pratique. Les modèles conceptuels peuvent être un outil pour favoriser cette (re)connaissance mais les ergothérapeutes formés restent minoritaires. Et ce pour plusieurs raisons. Conclusion. Tout d’abord, les poids de l’institution restent un frein dans l’intégration des modèles. Puis la...
  • L’ergothérapeute et l’utilisation de l’IVS3 auprès des patients hémiplégiques post-AVC

    L’ergothérapie suppose une approche centrée sur la personne et ses activités quotidiennes, en se référent à des modèles conceptuel, tel que le MOH (Modèle de l’Occupation Humaine), ce qui implique de proposer des activités signifiantes au patient. Alors que l’IVS3 (Intensive Visual Stimulation) basé sur les principes de la thérapie miroir est un moyen de rééducation, qui offre initialement des exercices analytiques du membre supérieur, éloignée des activités signifiantes pour le patient. Cependant, utilisé par les ergothérapeutes. Cette étude cherche à déterminer l’intégration de ce moyen dans la pratique des ergothérapeutes, pour améliorer la participation du patient hémiplégique dans ses activités de vie quotidienne, suite à un AVC. Quatre entretiens ont été réalisés auprès d’ergothérapeutes utilisant l’IVS3 avec des patients hémiplégiques. Cette étude révèle partiellement que l’ergothérapeute intègre l’IVS3 de manière précoce et intensive, pour favoriser la récupération motrice du membre supérieur. Pour utiliser par la suite, le transfert des...
  • Entre milieu rural et urbain en Nouvelle Aquitaine : Comment les ergothérapeutes s’inscrivent dans le parcours de santé des personnes âgées à domicile ?

    La population âgée soulève de nombreux enjeux socio-sanitaire et le vieillissement entraîne une perte d’autonomie et d’indépendance dans les activités de la vie quotidienne. Cette étude, réalisée sur le territoire de la Nouvelle Aquitaine, cherche à définir comment l’ergothérapeute s’inscrit dans le parcours de santé des personnes âgées à domicile et si sa pratique peut être influencée par le milieu rural ou urbain où il exerce. Ainsi, le questionnaire remplit par 33 ergothérapeutes permet de placer ce dernier comme acteur important de cette prise en soins avec des missions de rééducation, réadaptation, conseils, aménagement et resocialisation auprès de personnes âgées le plus souvent pathologiques. D’autre part, le milieu d’exercice est en effet défini comme un facteur influençant la pratique ergothérapeutique, davantage en zone rurale, ou de nombreux obstacles prennent place et où certains moyens financier et matériel sont déficitaires notamment par manque de connaissance et de diffusion de cette profession.
  • Personnes présentant des troubles psychotiques et insertion professionnelle : la pratique de l’ergothérapeute en dispositifs de soutien à l’emploi.

    Les dispositifs de soutien à l’emploi peuvent permettre une insertion en milieu ordinaire de travail pour les personnes présentant des troubles psychotiques. L’accompagnement est réalisé vers l’emploi puis dans l’emploi. Les ergothérapeutes travaillant au sein de ces dispositifs peuvent être nommés jobcoachs ou référents en emploi. L’objectif de cette étude est d’explorer les différentes pratiques des ergothérapeutes au sein de ces dispositifs, et plus particulièrement leur accompagnement au sein de l’occupation de travail et des activités ayant un impact sur celle-ci, pour les personnes présentant des troubles psychotiques. Pour cela, quatre entretiens semi-directifs ont été réalisés. Les ergothérapeutes interrogés ont des rôles propres au sein des dispositifs de soutien à l’emploi, qui semblent en accord avec les compétences de ce professionnel. Ils accompagnent les personnes dans des occupations ayant un impact sur le travail en amont de l’insertion professionnelle, en entreprise ou lors d’ateliers groupaux, en fonction des structures. Les ergothérapeutes interrogés n’accompagnent pas dans les activités quotidiennes telles que les soins...