L’ANFE en partenariat avec le SIFEF (Syndicat des Instituts de Formation en Ergothérapie Français) et l’UNAEE (Union Nationale des Associations d’Etudiants en Ergothérapie) a mis en place une base de données des mémoires des étudiants en ergothérapie de France. Les recherches peuvent s’effectuer par le titre, l’auteur, la date et également des mots clés. Cette base de données est enrichie chaque année avec l’ensemble des mémoires ayant obtenus une note au moins égale à 15/20.

Pour commencer votre recherche, vous pouvez indiquer soit :

  • Titre du mémoire
  • Prénom et/ou Nom de l’auteur
  • Année de parution (Ex: 2020)
  • Mots clés
  • IFE d’origine
  • L’influence de l’ABC Boum! dans l’accompagnement en ergothérapie de l’apprentissage du geste d’écriture.

    L’écriture manuscrite est une occupation quotidienne de l’élève, or certains présentent une faible écriture manuelle, aussi appelée dysgraphie. On remarque alors des difficultés à acquérir une écriture fonctionnelle, c’est-à-dire rapide et lisible. Pour ces enfants, l’ergothérapeute peut proposer des adaptations, un soutien de l’apprentissage ou une rééducation du graphisme. Plusieurs méthodes existent pour soutenir les professionnels dans cet accompagnement dont l’approche ABC Boum !. L’objectif de cette étude est de déterminer quels sont les apports de cet outil dans la pratique des ergothérapeutes qui y sont formés. Méthode : Ce mémoire se base sur un cadre conceptuel centré sur la place de l'écriture manuelle dans la vie de l’élève, les impacts des troubles des apprentissages dans son automatisation et l’intervention de l’ergothérapeute en soutien à ces difficultés. À travers une méthodologie de recherche basée sur une approche hypothético-déductive, des entretiens semi-directifs ont été menés auprès d’ergothérapeutes formés ou non à l’approche ABC Boum !. Un questionnaire à destination d’ergothérapeutes formés ABC Boum...
  • Amputation et activité sportive : une activité signifiante vectrice de résilience

    L’activité est un outil privilégié en ergothérapie. Elle est au centre de l’accompagnement proposé a une personne ayant subi un traumatisme, telle qu’une amputation du membre supérieur. Ce traumatisme peut engendrer des répercussions sur l’équilibre occupationnel de la personne. Il sera alors important qu’elle puisse reprendre les activités qui lui sont signifiantes, comme l’activité sportive, activité de loisir. Cependant pour cela, le passage par certains processus physiques et psychologiques, comme le processus de prothétisation ou de résilience est nécessaire. Ainsi, en quoi l’activité sportive, vectrice de nombreux bienfaits physiques, psychologiques et sociaux, peut-elle donner un objectif signifiant de rééducation, facilitant la résilience, à la personne amputée du membre supérieur portant une prothèse ? Pour répondre à cette question, cinq personnes amputées du membre supérieur ont été interrogées ou observées et cinq professionnels en rééducation ont été questionnés. Il apparait que l’ergothérapeute va collaborer avec l’équipe interprofessionnelle pour que la personne puisse reprendre ou intégrer l’activité sportive dans sa prise en soin rééducative....
  • L’outil de CAA chez les enfants atteints de troubles de la communication consécutifs à une paralysie cérébrale : un moyen d’expression des besoins vers le développement du pouvoir d’agir ?

    La communication est un élément central dans le développement d’un enfant, dont le processus de développement est lié à celui de la participation sociale amenant à utiliser le terme de « développement socio-communicatif ». Chez les enfants atteints de paralysie cérébrale, des troubles de la communication peuvent freiner leur autonomie dans les activités de la vie quotidienne. Prendre des décisions, faire des choix devient alors difficile et le développement de leur pouvoir d’agir est altéré. Lorsque la communication est réduite, la CAA se présente comme un procédé alternatif à la communication. L’ergothérapeute, dans le cadre d’une collaboration interdisciplinaire, joue un rôle important dans le processus de mise en place d’un outil de CAA et dans son utilisation dans la vie quotidienne. En ce sens, des entretiens ont été menés auprès d’ergothérapeutes intégrant la mise en place de la CAA dans leur pratique. Les résultats montrent que l’appropriation de l’outil par...
  • L’anosognosie dans la pathologie de l’accident vasculaire cérébral :Quel accompagnement en ergothérapie ?

    10% des patients ayant eu un AVC souffriraient d’un trouble anosognosique. Or, ce trouble a un impact significatif sur l’indépendance et l’autonomie des patients dans la réalisation de leurs activités quotidiennes. L’ergothérapeute travaillant avec ce profil de patients va devoir concevoir des objectifs de rééducation afin que le patient anosognosique puisse réaliser de nouveau pleinement ses habitudes de vie. Mais comment faire lorsque le patient n’a pas conscience de ses troubles et notamment ses troubles cognitifs ? L’objet de cette recherche est de savoir comment les ergothérapeutes peuvent favoriser la participation des patients anosognosiques vis-à-vis de leur trouble cognitif après un AVC, à élaborer les objectifs de rééducation afin que le patient soit acteur de sa prise en soin. Pour cela, nous avons interrogé cinq ergothérapeutes, questionnant leurs pratiques professionnelles et l’importance qu’ils apportent à la participation du patient anosognosique dans l’élaboration des objectifs de rééducation. Nous avons pu démontrer que...
  • Maternité et handicap visuel : l’apport de l’ergothérapeute dans l’accompagnement des mères lors d’un changement de vie qui est l’arrivée d’un nouveau-né

    La maternité représente un changement de rôle social qui bouscule généralement les activités de vie quotidienne (AVQ) et les habitudes de vie. Cela peut être majoré dans le cas du handicap visuel. L’ergothérapeute étant un acteur incontournable des AVQ pour les personnes en situation de handicap ; son implication dans le domaine de l’accompagnement à la maternité tend à se développer pour ces personnes. Cette recherche avait pour but d’interroger le lien entre les adaptations ainsi que les mises en situations et la création de nouvelles habitudes de vie autour de l’activité du bain du nouveau-né. Pour cela 5 entretiens ont été menés : 3 avec des ergothérapeutes travaillant auprès d’adultes en situation de handicap visuel, 2 avec des mères déficientes visuelles ayant eu ou non un suivi en ergothérapie. D’après les résultats, il apparait que l’ergothérapeute, grâce à la répétition de ses actions de mises en situation combinée à...