ERGOTHERAPIE ET JEU : le potentiel thérapeutique de l’activité ludique au service de l’empowerment des enfants présentant des troubles du comportement

Introduction : Les difficultés psychologiques impactent de plus en plus précocement les enfants et les
adolescents en France. Parmi ces difficultés on retrouve les troubles du comportement qui peuvent se
manifester par une conduite violente, des oppositions envers les adultes ou encore une hyperactivité.
Malheureusement, ces troubles ne sont pas sans conséquences dans la vie quotidienne ainsi que dans le
développement de ces jeunes et un accompagnement médico-social est souvent instauré. Objectif :
L’objectif de cette recherche est donc de définir comment l’ergothérapeute, à l’aide du jeu, peut
développer l’autonomisation et le pouvoir d’agir des enfants présentant des troubles du comportement.
Méthode : Pour cela, deux entretiens semi-directifs ont été réalisés dans le cadre de notre enquête
expérimentale. Résultats : Après l’analyse des résultats, l’activité ludique apparait comme un outil
favorisant le bien-être et la capacité d’agir des enfants. Conclusion : Cependant les troubles du
comportement chez l’enfant restent complexes et nécessitent un accompagnement pluridisciplinaire et
une collaboration avec la famille.

  • LOLA TOFFALONI
  • 2020
  • Ergothérapie, trouble du comportement, enfants, autonomisation, potentiel thérapeutique, activité ludique
  • Occupational therapy, behaviour disorders, children, empowerment, therapeutic potential, recreactional activity.
  • Introduction : Psychological difficulties are impacting children and teenagers in France at an
    increasingly early age. Behavioural disorders is among these difficulties, and can be manifested in
    violent behaviour, opposition to adults or hyperactivity. Unfortunately, these disorders are not
    without consequences in the daily life and development of these young people and medical and
    social support is often provided. Objectives : The aim of this research is to figure out how playing
    can be using by occupationnal therapists to empower children with behavioural problems.
    Method : For this purpose, two semi-structured interviews were conducted as part of our
    experimental investigation. Results : after the analysis of the results, recreational activity appears
    to be a tool promotingthe well-being and the capacity to act of children. Conclusion : However
    behavioural disorders in children are complex and require multidisciplinary support and
    collaboration with the family.

  • IFE de Toulouse