L’ergothérapie dans la mise en accessibilité des lieux publics.

L’accessibilité des différents lieux publics est un enjeu sociétal important, davantage depuis la loi du 11 février 2005 qui a été adoptée pour développer l’intégration des personnes ayant une déficience dans la société. L’accessibilité des espaces publics contribue à développer l’autonomie et l’indépendance de chacun en lui permettant de se déplacer, de circuler, d’utiliser les transports en communs ou les différents services publics. Les projets de mise en accessibilité font intervenir un grand nombre de professionnels Au sein desquels manque parfois l’ergothérapeute.
Je me suis ainsi demandé qu’elle était la plus-value apportée par l’ergothérapeute dans la mise en accessibilité des lieux publics ?
Pour répondre à cette question, cinq ergothérapeutes ont été interrogés ainsi que deux architectes via des entretiens semi-directifs. Les résultats de mon enquête montrent une réelle volonté de ces ergothérapeutes d’être davantage considérés dans ces projets ainsi que l’importance et la pertinence de leur analyse. Les normes imposées par la loi doivent être appliquées et respectées, mais l’intervention des ergothérapeutes peut amener une réflexion complémentaire sur la qualité d’usage de l’aménagement. Pour cela, ils apportent en effet des connaissances spécifiques, notamment sur les déficiences et les situations de handicap qui peuvent être vécue par un grand nombre de personnes.

  • Mathilde Lambert
  • 2021
  • Plus-value, ergothérapeute, accessibilité, lieux publics
  • Added-value, occupational-therapist, Accessibility, publics spaces
  • The accessibility in public spaces is a major social issue, especially since the adoption of the law of February 11, 2005 which aimed to develop the integration of people with disabilities. The accessibility of publics spaces contributes to develop their autonomy and independence, and enables everyone to move, to use the publics transportations and different spaces… Accessibility projects involve many professionals but occupational therapists are too often missing. So, I wonder about the added-value brought by the occupational therapist for the accessibility access in public spaces?
    To answer that question, I interviewed two types of professionals, five occupational therapists and two architects. These interviews show a desire for the occupational therapists to have a bigger place in accessibility projects and the perspective they may bring when they are consulted. The norms are mandatory and imposed by the law, but the intervention of the occupational therapist can bring an additional thinking about the way people use the space according whether or not they have difficulties to move around.
    To answer this issue, they can use specific knowledges about, for instance, the disabilities or handicap situation which can be faced by a lot of people.

  • IFE ADERE
  • LAMBERT Mathilde-27a372b6