Les modèles conceptuels : identifiables par les habitudes de pratique des ergothérapeutes ?

Contexte : Selon l’arrêté du 5 juillet 2010, l’ergothérapeute possède dix compétences principales dont la première qui stipule que l’ergothérapeute doit être capable de réaliser les différentes actions liées à l’évaluation en fonction de modèles d’intervention. Ces derniers ont de multiples intérêts dans la pratique de l’ergothérapie, auprès de l’usager mais également auprès du professionnel. Pourtant, certains ergothérapeutes disent ne pas les utiliser. Est-ce réellement le cas ? La pratique ne s’apparente-t-elle pas systématiquement à un modèle conceptuel ? But : L’étude cherchera alors à savoir comment les habitudes de pratique de l’ergothérapeute, lors de l’évaluation initiale d’une personne, permettent l’identification d’une pratique assimilée à un ou plusieurs modèles conceptuels. Méthode : Afin de répondre à cette interrogation, il a été identifié dans la littérature l’ensemble des éléments associés aux modèles conceptuels et applicables dans la pratique. De cette recherche, il est apparu qu’introduire un modèle dans une pratique implique l’utilisation d’un raisonnement, d’outils d’évaluation et de vocabulaire spécifiques, particulièrement présents dans les compte-rendus et synthèses du professionnel. Ainsi, à l’aide d’un entretien inspiré de l’aide à l’explicitation et d’une méthode semi-directive, quatre ergothérapeutes ont été interrogé sur leur façon de procéder au cours des évaluations initiales. L’entretien était ciblé sur l’évaluation initiale car cette étape est révélatrice du modèle utilisé. Résultats : Une analyse thématique des résultats a ensuite été réalisée afin de rechercher le lien entre les habitudes de pratique de l’ergothérapeute et l’utilisation d’un modèle conceptuel. Ainsi, il a pu être identifié que la pratique d’un ergothérapeute lors de l’évaluation initiale s’apparente à un ou plusieurs modèles, mais à différents niveaux qui dépendent de chacun. Conclusion : Les habitudes de pratique définissent notre cadre théorique, ainsi l’ensemble des ergothérapeutes interrogés utilisent, plus ou moins consciemment, un ou plusieurs modèles conceptuels dans la pratique.

  • ANNE JOYAU
  • 2018
  • Ergothérapeutes;Modèle Conceptuel;Pratique;Habitudes
  • Occupational Therapists;Conceptual Models;Practice;Habits
  • Introduction: According to the decree of July 5, 2010, occupational therapists have ten main competencies, the first of which stipulates that the occupational therapists must be able to perform the various actions related to evaluation according to intervention models. The latter have multiple interests in the practice of occupational therapy, with the user but also with the professional. Yet some occupational therapists say they do not use them. Is that really the case? Doesn't practice systematically relate to a conceptual model? Purpose: The study will then investigate how the occupational therapist's practice habits, during the initial assessment of a person, allow the identification of a practice assimilated to one or more conceptual models. Method: In order to answer this question, all the elements associated with the conceptual models and applicable in practice have been identified in the literature. From this research, it appeared that introducing a model into a practice implies the use of specific reasoning, assessment tools and vocabulary, particularly present in the professional's reports and syntheses. As a consequence, four occupational therapists were interviewed about their way of proceeding during the initial assessments, using an interview based on the explanation aid and a semi-directive method. The interview was focused on the initial assessment because this step is indicative of the model used. Results: A thematic analysis of the results was then conducted out in order to investigate the link between the practice habits of the occupational therapist and the use of a conceptual model. Thus, it was identified that the practice of an occupational therapist during initial assessment is similar to one or more models, but at different levels depending on each one. Conclusion: Practice habits define our theoretical framework, so all occupational therapists interviewed use, more or less consciously, one or more conceptual models in practice.

  • IFE - IRFSS Centre (Centre)