Quels freins à la mise en place de l’ordinateur, par l’ergothérapeute, pour compenser les difficultés d’écriture manuelle dues à une dyspraxie ?

Contexte : Le constat actuel montre que la mise en place de l’ordinateur, par l’ergothérapeute, pour compenser les difficultés d’écriture manuelle liées à une dyspraxie, reste compliquée et problématique. Objectif : Identifier et comprendre les résistances liées à l’environnement humain de l’enfant pour rendre la mise en place de l’ordinateur plus simple et efficace. Méthode : Six entretiens semi-dirigés ont été réalisés avec des ergothérapeutes travaillant auprès d’enfants dysgraphiques dyspraxiques. Résultats : Le discours des ergothérapeutes interrogés montre que de nombreux freins sont liés à l’environnement humain du jeune. Cependant, une analyse plus précise des verbatim amène à penser que l’ergothérapeute porte des jugements de valeurs et que ses propres représentations pourraient constituer des résistances inconscientes à la mise en place de l’ordinateur. Conclusion : Lors des relations interpersonnelles, des résistances, dues aux confrontations des représentations, émergent. Une réflexion sur la pratique centrée sur la personne pourrait permettre, avec succès, la mise en place de l’ordinateur pour compenser la dysgraphie dyspraxique.

  • Marie LARGES
  • 2015
  • Dyspraxie ; dysgraphie ; ordinateur ; ergothérapeute ; freins
  • Dyspraxia ; dysgraphia ; computer ; occupational therapist ; barriers
  • Context : The current literature shows that the introduction of the computer, by the occupational therapist, to compensate for handwriting difficulties remains complicated and problematic. Objective : Identify and understand the barriers in the human environment in order to facilitate the computer introduction. Method : Six semi-structured interviews with occupational therapists working with children with handwriting difficulties due to a dyspraxia were carried out. Results : The occupational therapists’ responses showed that many barriers were linked to the children’s human environment. However, a more detailed analysis suggests that occupational therapists’ judgment and values could be unconscious barriers to computer introduction. Conclusion : In interpersonal relationships, barriers emerge due to representation confrontations. A client-centred intervention approach could allow successfull computer introduction as a compensation for handwriting difficulties due to dyspraxia.

  • IFE - IRFSS Centre (Centre)