Réduire le phénomène de grabatisation du résident ayant chuté en EHPAD

L’objectif de ce mémoire d’initiation à la recherche est de comprendre comment les ergothérapeutes accompagnent le résident qui a chuté en EHPAD dans le but de réduire le phénomène de grabatisation pouvant survenir. Le maintien de la personne en activité et le respect de ses souhaits impliquent une prise de risque de récidive de la personne âgée chuteuse. L’enquête a été menée par le moyen d’entretiens semi-directifs en interrogeant cinq ergothérapeutes exerçant en EHPAD. Les résultats montrent que les ergothérapeutes acceptent une certaine prise de risque de récidive en favorisant le maintien de la personne en activité et que cela retarde le phénomène de grabatisation du résident. Néanmoins, cette démarche adoptée auprès du résident ne va pas sans une réflexion approfondie des modalités de réalisation de l’activité afin de la sécuriser. Le recul de ce phénomène de grabatisation est également intimement lié aux ressources psychiques dans lesquelles le résident est en mesure de puiser afin de recouvrer la santé. C’est en personnalisant l’accompagnement et en étant à l’écoute du résident que l’ergothérapeute instaurera une démarche pertinente auprès de lui.

  • JEANNE SCIALOM
  • 2016
  • résident, chute, grabatisation, prise de risque, activité
  • resident, fall, bedridden, risk-taking, activity
  • The aim of this paper is to understand how occupational therapists support the resident that has fallen in nursing home in order to decrease the process of him becoming bedridden. Keeping the person active and respecting his wishes involves increasing the risk of recurrent falls in the elderly. The investigation has been lead through semi-structured interviews where five occupational therapists working in nursing homes were surveyed. Results show that occupational therapists accept to take the risk of recurrent falls by promoting the person’s activity in order to delay the process of him becoming bedridden. However, this approach requires a thorough assessment to determine how the activity can be performed in the most secure way as possible. The regression of this bedridden process is also intimately dependent on personal psychological resources the elderly person can draw upon to recover. With a personalized approach and by listening to the elderly person, the occupational therapist can initiate a suitable procedure with him.

  • ADERE (Ile-de-France)